Cohésion sociale et Solidarités

Lorient est une ville qui connaît près de 20% de taux de pauvreté.

Nous connaissons un contexte national d’une grande tension sociale. En effet, le gouvernement impose l’austérité qui, d’une part génère une paupérisation grandissante de la population et d’autre part, restreint le champ des politiques publiques de façon drastique.

Dans ce cadre, la ville a un rôle à jouer, celui d’une fonction de protection vis à vis de sa population et notamment les plus vulnérables.

La Ville peut inventer des solidarités pour que ceux qui sont frappés par les aléas de la vie, les crises sociales ou écologiques puissent continuer à se loger, se nourrir, préserver la santé de la famille, l’éducation des enfants, et éviter les violentes angoisses du lendemain.

Nous devons aider nos concitoyens.es les plus précaires à accéder à une plus grande autonomie et renforcer leurs droits en réduisant les inégalités sociales et toutes les discriminations qui entravent leur intégration dans la société.

Nous souhaitons un renforcement et un redéploiement du service public :

  • Renforcer par l’augmentation des dotations en direction du CCAS qui est un des organismes les plus prégnants en terme de solidarité vis à vis des Lorientais.
  • Redéployer les services publics qui doivent aller à la rencontre des habitants, dans les quartiers là où la population en a le plus besoin.
  • Création d’une mutuelle santé communale qui d’une part présente un niveau de garanties suffisant pour répondre aux besoins de la population et d’autre part propose une tarification adaptée qui permet à chacun d’en bénéficier.
  • Création d’une tarification sociale des services municipaux qui prenne en compte la situation réelle des familles et les besoins concrets. En particulier, un pass culture / sport qui permettra à chaque jeune de notre territoire de pouvoir accéder aux infrastructures existantes. Hausse des aides à l’achat des fournitures scolaires
  • Ouverture de deux lieux d’accueil, un pour les femmes victimes de violences et un autre pour les migrants
  • Retour à la régie publique pour l’eau et création d’une régie publique pour l’électricité
  • Nouvel effort pour l’accessibilité des handicapés
  • Améliorer l’accompagnement scolaire des enfants et de la parentalité
  • Soutien à la formation professionnelle (CFA, mission locale, etc…), aux jeunes en décrochage scolaire, etc..

Nous prendrons des mesures bonnes pour l’écologie et pour le porte monnaie :

  • La facturation sociale et incitative aux économies (premiers mètres cubes d’eau ou KW/H gratuits pour les plus vulnérables, et à la tarification plus élevée selon la consommation ou la production de déchets
  • Mutualisation des services de la Ville et des organismes de logements sociaux pour obtenir de meilleurs tarifs (économie possible de 30% sur le chauffage…)
  • Rénovation thermique de 2000 logements dans le mandat avec une priorité pour les logements sociaux ou les plus consommateurs d’énergie
  • Lutte contre la spéculation immobilière et pour l’encadrement des loyers
  • Développement des prêts locatifs sociaux (PLS) pour aider à l’accession à la propriété, et création d’un office foncier solidaire
  • Aide contre le surendettement – Développer des services de micro-crédit et de micro-épargne afin de lutter contre la grande précarité..