Avec le FCL

Dimanche 19 Janvier aura lieu un match très attendu : Lorient – PSG en coupe de France. Ce sera avant tout une grande fête populaire pour les supporters et l’occasion de faire briller Lorient au niveau national. Nous serons derrière nos merlus, certains membres de Lorient en Commun seront au stade. On peut regretter tout de même que ce match programmé à 21h00 un dimanche soir ne permette pas aux plus jeunes de participer et d’en faire une réelle fête familiale.

Cet événement est l’occasion pour nous d’aborder la question de l’avenir du club et de la question du Moustoir.

Tout d’abord, sur le mandat prochain, nous souhaitons mener une réflexion avec l’Agglomération de Lorient sur la question des équipes de sports professionnels présents sur ce territoire. Il nous semble assez naturel que :

  • La Garde du Vœu Hennebont Tennis de Table
  • Lanester Handball
  • CEP Lorient Basket Ball
  • Football Club de Lorient

qui ont un public et une notoriété à l’échelle de l’agglomération voire qui dépasse ce territoire bénéficient de financements provenant de cet échelon territorial.

Concernant la question de la rénovation de la tribune d’honneur du Moustoir – Yves Allainmat et du financement du FCL. Nous définissons quelques grands principes qui conduiront nos politiques en la matière :

  • Transparence des financements publics (sortir des multiples conventions et financement)
  • Permettre au club de se développer et d’atteindre le plus haut niveau possible mais avec peu d’argent public dont nous avons besoin pour nos politiques publiques prioritaires (urgence écologique et sociale).
  • Concernant la tribune d’honneur qu’il conviendra de rénover sur le mandat qui vient, nous serons prêts avec le club à rechercher  des solutions permettant de le faire (sans peser sur les finances publiques) . Nous souhaitons que le stade reste la propriété de la ville tout en étant conscients de la nécessité pour le club de disposer d’une perspective d’avenir. Il existe des solutions pour cela, sous réserve d’une bonne répartition des charges, du maintien de préservation de l’intérêt du Festival Interceltique – une condition impérieuse – et de la garantie d’une politique de tarifs abordables pour tous les publics.  Ainsi la ville,  le club et les supporters seront tous gagnants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *