Damien_Girard_270_o
LeC_logo_rec
Lizher sizhunieg Damien Girard
La lettre hebdo de Damien Girard

Et après ?

La pandémie du coronavirus, nous a empêché de nous retrouver comme chaque année pour fêter dans les rues de Lorient (ou d’Hennebont) l’action et les conquêtes sociales des travailleuses et travailleurs, et rappeler la place essentielle des organisations syndicales et des représentants du personnel dans le contrat social.

Pourtant ce moment prend une dimension toute particulière dans cette époque de crise épidémique et ses conséquences. Notre société doit se préparer à une ère où la solidarité, la bienveillance, le principe de précaution pour notre santé et pour la planète, la réflexion sur l’utilité sociale et l’impact de nos activités professionnelles et économiques doivent prendre le pas sur les logiques à l’œuvre du « monde d’avant ».

Nous appelons les lorientaises et les lorientais à échanger avec nous à ce sujet et à participer à nos prochaines consultations citoyennes (à commencer par le Facebook live du 6 mai à 20h30, ci-dessous), pour inventer cette agglomération et ce Lorient du monde d’après que nous appelons de nos vœux.
ann_direct_6mai
Retrouvez sur notre site web les membres de l'équipe de Lorient en Commun parmi lesquels : Jacques BOUYAT
Jacques_Bouyat
Originaire d’un petit village du Sud-Charente, Brossac, j’ai commencé ma vie professionnelle en qualité d’animateur départemental. (...)

Ar goulenn evit lakaat e voned ruz

La question qui fâche ...


Faut-il faire l'union nationale ?

Nous sommes bien placés, ici, pour savoir que l'union ne se décrète pas. Elle se construit en renforçant les convergences et en analysant les divergences.

Il est vrai que certaines divergences semblent s'estomper : on n'a guère entendu, ces dernières semaines, les habituelles rengaines contre les fonctionnaires ou le principe de précaution, par exemple.

Mais d'autres divergences sont bien vivaces. La politique des arguments d'autorité (les masques «qui ne servent à rien» parce qu'on n'en a pas prévu) ; le soutien à la grosse distribution ou encore à l'agriculture industrielle ; le maintien d'une politique aéronautique insensée ; la tentation autoritaire et infantilisante ...

Oui, il faut parier sur la solidarité nationale et européenne, comme sur celle des territoires. Mais il faut aller au bout de nos débats, pour une société moins inégalitaire et une planète vivable pour tous.

Deiziataer sizhun a zeu

Sur l'agenda de la semaine prochaine :

Mercredi 6 mai à 20h30 : rencontre confinée sur http://www.facebook.com/LorientEnCommun
aff_Ensemble_inventons
Imago_fr
bandeau_LeC_20200221_lh
facebook twitter instagram email 
Logo_LeC_br
S'abonner | Se désabonner
Lorient en Commun - 12 rue de Liège 56100 Lorient
N'hésitez pas à transmettre cette lettre à vos ami·e·s.