Contre la fermeture des marchés

Réaction de Damien Girard suite à la décision de fermer les marchés ouverts :

“Donc Edouard Philippe a décidé de fermer les marchés ouverts…

Bilan : on réduit le nombre de points de vente et on va donc concentrer les clients dans les magasins fermés !

Dommage collatéral : fermeture des débouchés pour les agriculteurs qui vendent en circuit court et on les fragilise.

Pourtant ceux ci participent à l’autonomie alimentaire des territoires et donc en améliorent la résilience…

Résilience sujet que nous avons mis en avant régulièrement dans la campagne de Lorient en Commun tant il me semble que nous avons créé une société extrêmement performante mais fragile : productions lointaines, flux tendus, stocks roulant dans les camions… et on voit comment un grain de sable peut enrayer la belle mécanique.

On le perçoit à travers cette crise, tout peut s’écrouler rapidement et probablement nous en sommes aux prémices de ce que nous prépare la planète si nous continuons à jouer avec les limites physiques et écologiques de celle ci…
Je pense que les territoires qui s’en sortiront le mieux demain seront ceux qui auront créé de l’autonomie à tout de point de vue et un réseau de solidarité dense…

Édouard Philippe choisit donc de privilégier le vieux monde de la grande distribution et fragilise ceux qui demain participeront à la solution…

Le monde d’après ne sera plus le même nous a dit E. Macron… visiblement on n’a toujours pas la même vision de celui ci !!

Et pendant ce temps là : ce gouvernement demande au BTP de continuer à bosser, vraiment je ne comprends pas !

Et dernière chose les maires peuvent, si j’ai bien compris, demander à obtenir une dérogation pour maintenir leurs marchés : j’espère donc que Norbert Métairie en fera la demande pour la ville de Lorient.”