Le Béon liquidée

Triste jour pour l’industrie Lorientaise. En effet, c’est aujourd’hui que l’entreprise de ferronnerie Le Béon Manufacturing, basée au port de Keroman de Lorient depuis 1923, va cesser son activité suite à sa liquidation judiciaire. Depuis la crise pétrolière de ces dernières années et le ralentissement des investissements du secteur, la société spécialisée dans les systèmes de levage et d’ancrage des plates-formes offshore était dans une mauvaise situation financière.

L’entreprise a pourtant su innover en investissant dans une nouvelle usine à Plouay et en se diversifiant dans l’éolien flottant mais les projets de parcs offshore étant restés trop longtemps en attente, la société n’a pas pu compenser ses grandes pertes financières subies dans l’offshore pétrolier. C’est l’exemple même de ce qu’un retard sur la transition écologique peut avoir comme conséquences industrielles néfastes. Le gouvernement porte une lourde responsabilité dans ce retard.

C’est donc un savoir-faire reconnu au niveau international et utile à la transition énergétique qui va s’éteindre et 70 salariés de Lorient et de sa région qui vont perdre leurs emplois.

On parle beaucoup d’attractivité et de rayonnement du territoire mais n’est ce pas vain quand un fleuron industriel local tel que Le Béon disparaît en laissant sur le carreau de nombreux salariés et leurs familles ?

Notre collectivité doit soutenir et développer l’industrie locale et notamment l’industrie maritime, identité forte du territoire de Lorient. Elle doit accompagner le mieux possible par des aides financières ces entreprises audacieuses qui connaissent des difficultés afin de protéger l’emploi.

Nous posons donc la question : qu’a fait notre collectivité pour essayer de sauver la société Le Béon ?

Cette entreprise a tenté de se diversifier de manière innovante dans les énergies marines renouvelables et aurait pu redresser la barre si les projets dans ce secteur avaient été plus nombreux et menés plus rapidement. Le manque d’ambition de l’Etat en la matière, la faible visibilité donnée au secteur auront été fatals pour Le Béon.

La transition écologique et plus largement énergétique sera créatrice d’emplois si elle est ambitieuse et si les territoires accompagnent les entreprises qui doivent opérer leurs mutations.

Information :

Mardi 21 janvier à 20h, au local de campagne 12 rue de Liège à Lorient :
Projection (suivi d’un débat) du film “Manille” de Véronique Pondaven tourné en 2008 sur l’entreprise Le Béon.

Pour Lorient en Commun

Les co-porte paroles
Delphine Alexandre
Léa Bonneville